Etude de cas

Comment fonctionne cet accompagnement à la définition de votre exclusivité professionnelle? Même s’il est unique, voici l’exemple de la démarche entreprise pour et avec Sophie

0. Le point de départ

Au moment où nous décidons de travailler sur son “discours”, Sophie profite déjà d’un site web, et d’un logo de belle qualité. Rien à revoir de ce côté là, et je m’adapte aux demandes de mes clients!… Par contre, la définition de ce qu’offre Sophie, art-thérapeute, manque de clarté, et les contenus du site sont limités: Sophie voudrait en dire plus, et mieux, sur ce qui la passionne.

 

 

1. Se définir

Après quelques heures de maïeutique additionnée d’un exercice de ma spécialité, nous touchons le moment “AhAh!”. Les mots viennent désormais naturellement et nous nous arrêtons sur cette présentation raccourcie.

Voici pour la version standard, qui finira sur la page d’accueil de son site Web. Mais Sophie, passionnée par son activité et mue par une voie spirituelle, a beaucoup plus à dire, ce qui nourrira bientôt la page “portrait” de son site, que vous pouvez voir ici.

2. Rédiger

Après la première étape fondamentale, mettre sa vocation en mots, la rédaction de l’offre, du cadre, des conditions, sera presque une formalité. Sophie a beaucoup à dire. Un site purement commercial ne supporterait pas autant de texte, mais nous sommes ailleurs; et je dois pour ma part respecter le besoin d’expression de mon client… Le paramètre “marketing” n’est pas la priorité. Sophie produit donc ses textes sur la base de notre première étape, et je l’assiste dans le rewriting.

3. Structurer

Les activités de Sophie étant très variées, entre l’art-thérapie, l’analyse des rêves, la Respiration Holotropique et j’en passe, sa communication risque d’être indigeste et, surtout, d’accès compliqué.

Par le jeu d’un exercice de constellation, nous arrivons à structurer son offre en 4 thèmes seulement : thérapie, chant thérapeutique, groupes/stages, entreprises. A l’échelle du web, cela lui permet de limiter le menu général de son site à 6 entrées, une quantité parfaitement adaptée, voire maximale, à une lecture rapide.

4. Promouvoir

Formalité typiquement web, nous nous exerçons à résumer les basics de Sophie sous forme de petits encarts aisés à saisir par l’internaute, sur la page d’accueil de son site. Nous avons soin de réutiliser les pictogrammes conçus initialement par la graphiste de Sophie. Inutile de refaire ce qui lui convient et fonctionne bien avec l’ensemble.

5. Le “final”, qui forcément bougera encore

La nouvelle version du site est en ligne. Nouvelle car, au-delà de la restructuration, nous en avons profité pour passer sur WordPress, qui permettra à Sophie de gérer elle-même ses contenus et de profiter de la fiabilité de ce fameux CMS.

Le discours de la thérapeute est maintenant plus “essentiel” et plus audible; Sophie s’y retrouve et peut le porter en public. Le site est quand à lui plus riche mais de navigation simple. Certes, son contenu rédactionnel est dense, mais on l’a dit, Sophie a un minimum à exposer et expliquer avant de recevoir ses clients.

Enfin, en souterrain, cette recherche productive d’un vocabulaire et d’une grammaire maison nous a permis d’identifier les “mots-clés” de Sophie et de les utiliser pour ce qu’on appelle sur le Web le “référencement naturel”, où comment se faire identifier par les moteurs de recherche.