La crise sanitaire que nous traversons nous touche bien au-delà de notre santé. Elle bouscule nos relations, nous isole, nous met en panne, nous fait rencontrer (enfin!) le vide, nous inflige parfois une perte sévère de revenus et questionne le sens de nos existences.

Vous pouvez avoir besoin d’en parler. Nous thérapeutes savons comme la parole et le partage nous permettent de mettre du sens dans le plus insensé et de vivre même au coeur du chaos.

J’ai décidé d’offrir gratuitement, durant cette période, mes consultations aux personnes qui le nécessiteraient.

Nous pratiquerons bien sûr par téléphone ou visioconférence. Vous pouvez prendre directement contact avec moi par téléphone pour que nous formalisions un ou plusieurs rendez-vous.

Si vous souhaitez toutefois rétribuer, même modestement, l’accompagnement ici offert, vous pourrez verser une participation.

Un récent texte de Jean-Yves Leloup

Comment faire d’une période de confinement, une occasion de ressourcement et de retournement ?

Avec le coronavirus et autres « maladies de la mort », nous sommes maintenant obligés de descendre en nous-mêmes pour intégrer et peut-être transformer nos peurs, nos colères et notre amertume. C’est ce qu’on appelle un retournement (métanoïa).

Le face à face avec soi-même et la pratique de la méditation peuvent nous aider, avec une lucidité qui ne cède pas au désespoir, à cette transformation (personnelle, sociale, cosmique, économique).

« Tout le malheur de l’homme est de ne pas pouvoir rester tranquille dans sa chambre » disait Pascal. Il faudrait ajouter : rester dans sa chambre sans se laisser divertir ou distraire par « les passions tristes ».

Il faudrait jeûner de toutes ces nourritures inutiles (matérielles, psychiques et même spirituelles) qui nous alourdissent au lieu de nous soutenir et de nous éveiller, cela ne peut être que bénéfique et salutaire pour notre immunité.

« Ce ne sont pas seulement les événements qui sont mauvais ou qui nous troublent, mais les jugements, les pensées que nous projetons sur eux » disait encore le vieil Épictète…

On ne peut pas soulever un brin d’herbe sans déranger une étoile disent les physiciens et les poètes. Puisque tout est ainsi relié et interdépendant, il n’y a pas que les virus qui passent les frontières mais aussi toutes les énergies et informations de santé, de lumière et d’amour transmises par ceux qui pratiquent la méditation, ou autre forme d’élévation ou d’élargissement de la matière, de l’énergie et de la conscience.

Plus que jamais le réseau invisible et efficace d’une Intercontinentale des consciences est nécessaire pour l’avenir possible et heureux de l’Anthropocène.”

– Jean-Yves Leloup, le 13 mars 2020

Pratique

Première prise de contact SMS au téléphone au 07 62 45 95 08

Périmètre géographique : Crest et environs immédiats

Tarifs : gratuit (dons possibles, voir plus bas)

Ce dont il ne s’agit pas : vous ne recevrez pas d’informations ou de conseils sur les attitudes à respecter, elles évoluent d’heures en heures et je laisse nos services publics nous informer (gare à la désinformation d’ailleurs!):

Choisissez votre contribution
Participation en conscience !