Charte déontologique

L’accompagnement que je propose consiste en une relation désignée et définie dans un contrat d’alliance passé avec mon client. Ce contrat est basé sur les intérêts exprimés du client, et des objectifs. Ensemble, nous décidons de la durée, de la fréquence, du lieu et du coût des entretiens.

Responsabilités

Je m’engage à aider mon client à identifier des objectifs personnels, et/ou professionnels et/ou relationnels via un processus dont je suis le garant.  Le client est responsable de ses décisions et actions. Je m’engage à être un partenaire qui accompagne, clarifie, aide à déterminer des objectifs réalisables, à identifier les obstacles à surmonter, à élaborer des plans d’action. Je soutiens mon client lors de leur mise en œuvre.

Obligation de moyens

Je m’engage à mettre tous les moyens en ma possession pour parvenir aux objectifs fixés avec mon client. Je m’engage à ne pas accepter de missions pour lesquelles je ne me sentirais pas suffisamment qualifié. Je m’engage à proposer un confrère ou un autre spécialiste si la situation le nécessite. Je ne suis ni un conseil, ni un consultant, ni un thérapeute. Ces professionnels peuvent s’avérer représenter des compétences complémentaires aux besoins du client.

Respect du client

Je m’engage à respecter le secret professionnel garantissant la stricte confidentialité des informations qui concernent mon client et son environnement professionnel autant que personnel. Je m’engage à ne pas relater nos entretiens dans ma communication publique, sauf accord spécifique du client et en respectant la confidentialité nécessaire. Je m’engage à me comporter avec loyauté vis-à-vis de mon client, à respecter son intégrité et à cesser notre partenariat si un conflit d’intérêts m’apparaît. Je m’interdis d’exercer tout abus d’influence. J’adapte mon intervention dans le respect des étapes de développement de mon client, auquel je reconnais le droit de renoncer à cet accompagnement à tout moment, sans avoir à s’en justifier.

Cas de mandats tripartites

Dans le cas où une organisation (entreprise, association ou administration) me mandate pour le coaching d’un collaborateur, ma déontologie est plus que jamais applicable: humanisme (l’intention ultime reste la réalisation de l’individu), engagement nécessaire du client (la seule motivation de l’employeur ne pourra suffire), confidentialité (le financeur ne saura rien du contenu des échanges entre moi-même et le client), responsabilité de moyen et non de résultat (il pourra arriver que les actions finales du client ne coïncident pas avec les espoirs initiaux du financeur).

Liberté

Le client et moi-même nous engageons dès le début pour un nombre de séance limité. Le client est libre d’interrompre l’accompagnement avant terme; mais il s’engage à participer à une ultime séance de clôture bilan. De mon côté, dans le cas où je constaterais que les conditions de réussite de cet accompagnement ne sont plus réunies, je m’autorise, en concertation avec le client, à interrompre le mandat.

Supervision

Je suis une journée de supervision mensuelle avec des pairs afin de profiter de l’analyse d’autres professionnels de la branche et de poursuivre mon développement. Je profite également d’un accompagnement individuel dès que nécessaire. Je continue enfin à me perfectionner via des formations complémentaires